mardi, juillet 23, 2024
Google search engine
AccueilArchitectureRichard Rogers, l'architecte visionnaire des bâtiments colorés : un hommage au Centre...

Richard Rogers, l’architecte visionnaire des bâtiments colorés : un hommage au Centre d’art de Château La Coste.

Richard Rogers, architecte renommé et récipiendaire du prestigieux prix Pritzker, est décédé en 2021. Pour rendre hommage à cet homme qui a co-créé le célèbre Centre Pompidou, le Centre d'art de Château La Coste, situé près d'Aix-en-Provence, a créé un bâtiment spectaculaire conçu par Rogers lui-même. Ce bâtiment, qui surplombe une magnifique pinède, se distingue par son utilisation audacieuse des couleurs.

Par moi-même, Judith Benham

Les architectes du XXe siècle ont été marqués par de nombreux échanges et collaborations. Norman Foster, récompensé du prestigieux Pritzker Prize en 1999, a fait l'objet d'une exposition majeure au Centre Pompidou à Paris au printemps 2023. Ce bâtiment emblématique du XXe siècle, reconnaissable notamment par ses tubes colorés qui représentent ce qui y circule (rouge pour les personnes, bleu pour l'air, vert pour l'eau), a été conçu par deux autres architectes. Il s'agit de Renzo Piano, un Italien installé en France et lauréat du Pritzker Prize en 1998, qui travaillait alors en collaboration avec l'Italo-Britannique Richard Rogers, récompensé du Pritzker Prize en 2007. Par coïncidence, Richard Rogers avait commencé sa carrière en étant associé à Norman Foster entre 1963 et 1967. Leur complicité était née lors de leurs études à l'université de Yale.

Richard Rogers est mort en décembre 2021. Il aurait été apprécié que le Centre Pompidou rende un véritable hommage à l'un des pères de ce dernier. Malheureusement, cela ne s'est pas produit. Pour le voir, il faut se rendre à Château La Coste en Provence, avant le 7 janvier. L'exposition est présentée dans un magnifique pavillon conçu par Richard Rogers lui-même. En 2020, il a imaginé ce grand tube de 120 mètres carrés suspendu au-dessus des pins dans le célèbre parc de sculptures et d'architecture. C'est un endroit de rêve.

Déjà en 2011, le propriétaire du lieu, Paddy McKillen, avait fait une demande à Rogers pour investir dans un site situé dans le domaine viticole. Ce n'est qu'en 2020 qu'il a répondu en présentant une boîte rectangulaire, fabriquée en métal étincelant et entourée de tubes orange. À l'intérieur, dix de ses projets sont exposés dans une taille modeste, sous la supervision de son fils, le designer Ab Rogers, qui fait office de commissaire. L'architecte était une personnalité exceptionnelle, citée par exemple dans une chanson de David Bowie et nommée l'un des 50 hommes les mieux habillés au Royaume-Uni par GQ en 2015.

L'exposition frappe d'abord par son admiration pour la forme de la vague et son attrait pour les couleurs vives, qui se reflètent même dans ses vêtements. Il sera connu pour toujours comme un architecte spécialisé dans les innovations high-tech, animé depuis le début par l'idée de durabilité et une conscience sociale forte. Son œuvre à Château La Coste, appelée "Drawing gallery", offre une expérience physique éclairante de son talent.

Située au-dessus du massif du Lubéron, la galerie ressemble à un objectif d'appareil photo dans sa conception. Pour cette occasion spéciale, elle a été complètement recouverte d'un rose fuchsia à l'intérieur. À l'extrémité, une grande fenêtre encadre la vue sur le paysage. Un banc est là pour permettre de se connecter avec la nature. Son fils raconte : « Il pensait que le fait de pouvoir voir un arbre par la fenêtre de sa maison devrait être considéré comme un droit fondamental de l'humanité ».

Les 10 projets sont représentés par des maquettes, des dessins et des photos. L'architecte a commencé à concevoir la Zip House en 1967 pour un concours appelé "La maison d'aujourd'hui". Bien qu'elle n'ait jamais été réalisée, cette maison est adaptable à différents terrains et peut s'adapter à différentes situations. Elle est construite avec des panneaux d'aluminium et est une maison modulable à faible consommation d'énergie, pouvant être démontée ou agrandie à volonté.

En 1968, il construit une maison pour ses parents à Winbledon, dans le même esprit. Ad Rogers explique que Park Side, avec ses panneaux mobiles, représente l'essence même de son travail. Il s'agit d'une construction ultramoderne qui peut être reproduite à l'infini. Sa structure est entièrement visible, tout comme celle du Centre Pompidou. Le projet, qui porte le nom du président français, est sans aucun doute le plus célèbre de sa carrière. On peut donc se demander comment les tâches étaient réparties entre les deux auteurs.

L'exposition attire principalement l'attention sur son admiration pour la forme de la vague et son appréciation des couleurs vives.

Ad Rogers explique que Richard était plus intéressé par le fait de causer des perturbations, tandis que Renzo voulait construire. Il raconte une histoire amusante que son père lui a souvent racontée : un jour, alors qu'il était assis sous la pluie devant le Centre Pompidou, une femme lui a offert son parapluie pour le protéger, et ils ont commencé à parler. Quand il lui a dit qu'il avait conçu le Centre Pompidou, elle a été horrifiée et a immédiatement retiré le parapluie. Le fils de l'architecte ajoute que la relation entre Richard et Renzo est devenue un dialogue magnifique et qu'ils sont ensuite devenus les meilleurs amis, animés par une admiration mutuelle.

En 2005, Richard Rogers a réalisé l'aéroport Barajas de Madrid, qui est une autre de ses réalisations remarquables. Cet aéroport est caractérisé par un toit métallique ondulé soutenu par des colonnes en forme de Y alignées de manière infinie. Selon moi, sa fascination pour les couleurs vives vient simplement de son désir de célébrer la vie tout en mettant en valeur les formes architecturales. Richard puisait ses inspirations dans le passé, et l'Histoire lui a certainement donné un sens de l'héroïsme. Lorsqu'il créait le Centre Pompidou, il aimait faire référence aux arcs-boutants de Notre Dame. Cependant, c'était avant tout le futur qui captivait ce grand optimiste.

À présent, le bâtiment le plus audacieux conçu par Richard Rogers et Renzo Piano est officiellement inscrit dans l'Histoire. En raison de son ancienneté, il subira des travaux de rénovation et sera fermé pendant cinq ans à partir de l'automne 2024, selon les rumeurs.

Le prix Pritzker, qui est attribué aux États-Unis, est souvent comparé au prix Nobel dans le domaine de l'architecture.

Exposition au Château La Coste mettant en avant 10 projets de Richard Rogers réalisés entre 1967 et 2020.

Le site web chateau-la-coste.com/fr est une plateforme en ligne dédi

Valable jusqu'au 7 janvier.

Par Judith Benhamou

Quelles sont les clés pour s'adapter dans un environnement complexe ?

Nos vidéos

Après un an de travaux, la cathédrale Notre-Dame de Paris retrouve sa croix

Kim Jong-un implore les femmes nord-coréennes de faire davantage d'enfants

Des centaines de conducteurs ukrainiens sont toujours bloqués à la frontière avec la Pologne

Un avion militaire américain qui pourrait changer la guerre

Les articles les plus lus

7 romans historiques pour voyager à travers les époques

Pourquoi le roman historique suscite à nouveau l'intérêt des lecteurs

La résurrection de Jason Bourne dans le rayon polar

En vedette

Le gouvernement cherche à atténuer l'impact sur les entreprises du droit à des congés payés en cas de maladie

Les banques remportent une victoire au Conseil d'État en matière de taxation des dividendes

Stellantis propose une augmentation de salaire de plus de 4 % à ses employés

Livres & Expositions

Un polar mettant en scène un avocat, un escroc et un assassin

Richard Rogers, l'architecte qui dessinait des bâtiments en couleurs

Nos choix de la semaine en matière de livres, disques et émissions de télévision

Pratique

P

La Collectivité

Tous les droits sont réservés par Les Echos pour l'année 2023.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments