dimanche, juin 23, 2024
Google search engine
AccueilArchitectureTrois films à ne pas manquer cette semaine pour une expérience cinématographique...

Trois films à ne pas manquer cette semaine pour une expérience cinématographique captivante

Cette semaine, il y a trois films à ne pas manquer au cinéma. Sur Netflix, le film "Le monde après nous" apporte une atmosphère apocalyptique à nos soirées de fin d'année. Au cinéma, il est possible d'apprécier les magnifiques contrastes en noir et blanc du film "Fremont" ainsi que la reprise de la célèbre "Trilogie d'Apu" réalisée par Satyajit Ray.

Par mes propres mots:

Par l'auteur

Existe-t-il un spectacle plus stupéfiant que la fin du monde ? Deux ans après la sortie de Don't Look Up, Netflix nous présente, pour les vacances, une autre catastrophe. Dans Le Monde après nous, une famille très élégante de Brooklyn décide de se retirer à la campagne pendant quelques jours. À peine arrivée dans leur petit paradis, un pétrolier vient s'échouer sur la plage, des avions s'écrasent et des bruits stridents font éclater les fenêtres…

Sam Esmail, le créateur des séries "Mr. Robot" et "Homecoming", démontre une grande maîtrise du format long-métrage. Son scénario est structuré en chapitres et sa mise en scène est complexe, créant ainsi une angoisse et un sentiment de glissement inévitable. Avec Julia Roberts et Ethan Hawke en tête d'affiche, "Le Monde après nous" offre également des moments magiques, comme cette scène où un groupe de cerfs se rassemble en lisière de la forêt.

Selon certaines personnes, la vie telle qu'ils la connaissaient s'est déjà effondrée. Dans le film Fremont, réalisé par Babak Jalali, l'histoire d'une jeune femme afghane est racontée. Cette femme, qui était autrefois interprète pour l'armée américaine, a été évacuée lorsque les talibans sont revenus au pouvoir. Elle a fini par arriver en Californie, où elle travaille maintenant à rédiger les petits messages qui sont glissés à l'intérieur des biscuits chinois de restaurants.

Ce magnifique film en noir et blanc aborde de manière humoristique et délicate la solitude et l'exil. Il représente une Amérique où les gens ne viennent pas pour conquérir, mais où ils finissent par échouer comme une étoile de mer. C'est un paradoxe de notre époque troublée : un grand spectacle comme "Le Monde après nous" peut maintenant être découvert dans le confort de notre salon, tandis que nous admirons sur grand écran une belle petite œuvre comme "Fremont"…

Dans l'univers cinématographique, il arrive parfois que ce soient les petites productions qui deviennent les plus grands classiques. En 1955, Satyajit Ray réalise La complainte du sentier, un film qui se démarque des productions de grande envergure de Bollywood. Il raconte l'histoire d'une enfance vécue dans les paysages démunis du Bengale, loin des danses habituelles de Bollywood. Le protagoniste, Apu, grandit en traversant des moments de fête, de deuil et de catastrophes naturelles qui peuvent parfois englober plusieurs années en quelques minutes.

Ray va faire deux suites à son film. L'invaincu (1955) et Le monde d'Apu (1959) racontent l'histoire de l'enfant qui quitte son village pour aller en ville, devenir étudiant et ensuite jeune homme à la recherche de succès dans le monde de la littérature. À l'écran, on peut simplement observer la vie qui se déroule au rythme du Gange, des trains et des mélodies de Ravi Shankar. Ces trois films, venus de loin à la fois géographiquement et temporellement, continuent à nous toucher profondément, comme s'ils nous parlaient à l'oreille. Est-ce que l'existence se résume à une série de rencontres et d'événements ? Quelle emprise avons-nous sur notre propre destin ?

La trilogie de Satyajit Ray est de retour dans les cinémas ainsi que dans un coffret Blu-Ray essentiel publié par Carlotta. Les films sont accompagnés de nombreux extras et d'un livret écrit par le critique Charles Tesson : « Les moments de cinéma magnifiques de Ray, qui parfois touchent au sublime, sont dus à une simplicité profonde de l'expression cinématographique », écrit-il. La Trilogie d'Apu nous fait ressentir et vibrer avec le rythme de cette simplicité ». C'est pourquoi, parmi les films à voir avant la fin du monde, il est évident qu'il faut inclure ces trois-là.

Adrien Gombeaud

Comment s'adapter dans un environnement complexe ?

Notre sélection de vidéos

De nombreux conducteurs ukrainiens sont toujours bloqués à la frontière polonaise

Un avion militaire américain qui pourrait révolutionner les tactiques de guerre

Pourquoi le Venezuela envisage d'envahir le Guyana ?

Elon Musk présente « Cybertruck », sa dernière obsession… qui pourrait nuire à Tesla

Les articles les plus populaires

Netflix, Prime vidéo, Arte : les 10 séries à ne pas manquer en décembre

Portrait d'une femme (presque) ordinaire : Anaïs Demoustier au cinéma

Trois films à voir cette semaine

En vedette

L'Alliance Renault-Nissan relance ses projets communs

Les Français travaillent moins que leurs voisins européens

L'agence Moody's se montre pessimiste pour le secteur bancaire en 2024

Cinéma & Séries

« Pax Massilia » : un polar palpitant sur Netflix

Trois films à voir et à revoir cette semaine

7 films qui mettent en scène le métro parisien

Informations pratiques

Services

La Formation

Tous les droits sont protégés – Les Echos en 2023.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments