dimanche, juin 23, 2024
Google search engine
AccueilArchitectureLa ferme de Giscours : une immersion dans la vie rurale au...

La ferme de Giscours : une immersion dans la vie rurale au service d’un grand vin

Les vins de la ferme de Giscours célèbrent les quatre saisons. Située près des châteaux renommés de Margaux, cette propriété agricole, connue sous le nom de Giscours, a une longue tradition de biodiversité depuis le 17ème siècle.

Si vous cherchez à vivre une expérience authentique de la vie à la campagne, à comprendre la valeur d'un écosystème qui contribue à produire un excellent vin, et à partager l'intimité d'une exploitation agricole, alors Giscours à Margaux est l'endroit idéal. Ici, les animaux de la ferme, les activités agricoles et le potager sont toujours présents, avec leurs bruits et leurs odeurs caractéristiques. Cependant, cela ne signifie pas que l'on se complaît dans la nostalgie, au contraire, on se concentre sur le présent et on envisage l'avenir avec optimisme. Cet ensemble unique et ouvert, animé par une atmosphère familiale paisible et dynamique, est dirigé par Alexander Van Beek, directeur général d'AJ Domaines, qui ne cesse de répéter : "Il est essentiel d'accélérer le mouvement".

Ce vin de qualité supérieure, classé en 1855, est l'une des rares propriétés à posséder un vaste vignoble pratiquement continu dans la région de Margaux. De plus, il abrite un écosystème diversifié: "Depuis le XVIIe siècle, la biodiversité est au cœur de Giscours. On peut le voir à travers la présence de la ferme Suzanne et des logements réservés aux ouvriers. Les employés ont toujours vécu en harmonie avec la nature. Giscours comprend 165 hectares de vignes et 245 hectares de forêts, de marais et de lacs. Il abrite également une centaine de brebis et de vaches. Grâce à cette biodiversité unique et protégée, nous avons obtenu la certification Natura 2000."

Giscours propose une grande variété d'événements liés à l'oenotourisme. Au fil des saisons, il est possible de découvrir les travaux de la vigne, de participer à des événements et d'apprécier la beauté de la nature environnante. Des visites guidées du vignoble, du chai et de la forêt sont proposées, où l'on peut observer différentes espèces animales et végétales réintroduites. Les visiteurs ont également l'occasion de découvrir une vingtaine de variétés d'arbres centenaires et d'essences provenant du monde entier. Giscours accueille généreusement environ 80 personnes de passage et a récemment été salué par Global Best of Wine Tourism. Chaque année, plus de 15 000 visiteurs sont ravis de trouver cette immense propriété agricole traditionnelle, située à moins d'une heure de Bordeaux, qui produit ses propres produits locaux pour la cuisine du château et fournit du fourrage pour le bétail.

Au printemps, lorsque la nature se réveille avec l'apparition des premiers bourgeons, les viticulteurs restent attentifs : tout peut se produire, que ce soit le meilleur ou le pire, la promesse d'une récolte abondante ou d'une faible production. Dans la cave, on procède à la mise en bouteille. Non loin de là, Ahmed, le jardinier, prépare les semences sélectionnées par le chef Benjamin Laurent. Dans le parc, les rhododendrons et les magnolias centenaires s'ouvrent doucement. Le parfum des fleurs de vigne, un mélange subtil de miel et d'acacias, embaume les environs. Les abeilles investissent les prairies. Le chant des huppes, quelques jours plus tard, annonce la fin des gelées perfides. Un véritable festin pour tout ce qui vole, saute, rampe, nage, roucoule, glapit, bourdonne et crisse !

C'est également le début des événements majeurs liés à l'oenotourisme : les châteaux ouvrent leurs portes en Médoc, le Giscours Cricket Club organise des matchs en plein air contre des équipes internationales, et La Terrasse accueille des soirées festives où l'on peut découvrir les vins de la propriété, ainsi que des pique-niques avec des produits faits maison, des barbecues et une grande rôtissoire.

Pendant la saison estivale, les travailleurs s'occupent de palisser et de relever les plantes dans le vignoble. Au chai, tout est prêt pour la prochaine récolte. Dans les vignes, les oiseaux chantent joyeusement pendant que les grains changent de couleur. C'est également le moment de récolter le miel et les légumes du potager qui seront utilisés cet hiver à la Table de Giscours, accompagnés des conserves préparées par le chef Benjamin Laurent. Cette période est également marquée par des mariages et des concerts. Et comme le veut la tradition, un barbecue est organisé pour tous les employés avant les congés d'été. Dans le ciel, on peut sentir l'atmosphère festive qui règne.

Un écosystème humain

À l'automne, les vignes se parent de couleurs dorées. Les vendangeurs s'installent, provenant de familles d'un village en Pologne, dont certaines viennent depuis plus de vingt ans, explique Alexander van Beeck. Une attention particulière est portée à la sélection des raisins. Un moment attendu est la Gerbaude, une fête qui célèbre la fin de la récolte. Au chai, l'activité reste intense : fermentation alcoolique grâce aux levures spécifiques et vidange des cuves. À peine la récolte terminée, les semis de couverts hivernaux sont sélectionnés en fonction de chaque parcelle. D'autres miracles de la nature se produisent également : le ballet bleu des palombes et des grues dans le ciel, ainsi que l'apparition des premiers champignons. Bientôt, la cueillette des champignons sera organisée. La saison des concerts reprend, avec cette année la participation du célèbre violoniste Renaud Capuçon : "Il se passe toujours quelque chose à la propriété", commente malicieusement Alexander Van Beek.

Pendant la saison hivernale, lorsque la vigne est en repos, les ouvriers spécialisés parcourent les rangs pour enlever les pieds de vigne morts et remplacer les piquets endommagés. L'odeur d'assemblage embaume le chai et les vins sont transférés dans des barriques. Une lumière cristalline enveloppe le parc. Un moment chargé d'émotion arrive : la naissance des agneaux. En arrière-plan, les préparatifs du repas de Noël des employés sont en cours. "C'est avant tout un environnement humain. Nos employés sont fidèles. Certains travaillent depuis plus de quarante ans, tandis que d'autres retraités reviennent rendre visite à nos équipes sur la propriété. Tout le monde profite des légumes de notre magnifique potager. Chaque viticulteur a une parcelle dédiée et est responsable de tous les travaux liés à la culture."

En tant que gardien de son propre vignoble, il veille attentivement sur chaque génération de plants de vigne. Les informations qu'il partage avec notre expert en culture sont très précieuses pour évaluer la maturité des raisins et les niveaux de stress hydrique. Plus tard, il est invité à participer à la dégustation des différents lots de vin afin d'évaluer les progrès réalisés. En se sentant responsable, il s'implique davantage et multiplie les initiatives. L'écoute des sentiments des employés est l'un des fondements d'une viticulture durable. Il est essentiel de replacer cette bienveillance au cœur de notre métier, car l'avenir en dépend.

Personne nommée Isabelle Bunisset

Quelles sont les clés pour s'adapter dans un environnement complexe ?

Vidéos recommandées:

Un nouvel avion militaire américain qui pourrait révolutionner les tactiques de guerre.

Quelles sont les motivations du Venezuela pour vouloir envahir le Guyana ?

Elon Musk présente son dernier projet obsessionnel, le "Cybertruck", qui pourrait avoir des conséquences négatives sur Tesla.

Les 41 ouvriers piégés dans un tunnel en Inde ont finalement été secourus après 17 jours.

Articles populaires:

Découvrez l'art de la cuisine japonaise, du ramen au tonkatsu.

Les grands crus de Bordeaux contribuent à une viticulture durable.

La révolution de la société à mission à Chasse-Spleen dans le monde du vin.

En vedette:

Emmanuel Macron durcit le ton envers Israël lors de sa visite à Dubaï.

La France s'engage à sortir du charbon lors de la COP28.

Les faits marquants de la journée de samedi résumés en bref.

Gastronomie et Vins:

Nos recommandations pour déguster un délicieux cordon-bleu.

Gonzague et Claire Lurton, un couple engagé dans la biodynamie viticole.

Le sushi, un rituel éphémère à savourer.

Informations pratiques:

P

L'Ensemble

Toute reproduction ou utilisation de ce contenu est strictement interdite sans l'autorisation écrite des E

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments