mardi, juillet 23, 2024
Google search engine
AccueilArchitectureLes destins exceptionnels de sept célèbres étudiants de l'université d'Harvard: de George...

Les destins exceptionnels de sept célèbres étudiants de l’université d’Harvard: de George W. Bush à Apollonia Poilâne

Ces étudiants remarquables ayant fréquenté l'université de Harvard

De George W. Bush à Appollonia Poilâne, zoom sur sept étudiants connus qui ont étudié à cette prestigieuse université américaine, actuellement confrontée à des accusations d'antisémitisme et interdite de discrimination positive.

Écrit par Léa Colombo, Laura Berny, et Cecilia Delporte.

De nombreux personnalités de renom, qu'ils soient devenus chefs d'entreprise de la tech, acteurs célèbres ou même président des Etats-Unis, ont fréquenté les bancs de l'une des universités les plus prestigieuses aux Etats-Unis. Certains, comme Bill Gates ou Mark Zuckerberg, n'ont pas terminé leurs études là-bas, mais tous en ont retiré une expérience enrichissante. Alors que Harvard traverse une période de crise morale sans précédent, accusée de favoriser l'antisémitisme, critiquée par le Congrès et désormais interdite de pratiquer la discrimination positive, revenons sur sept parcours exceptionnels.

Bill Gates a abandonné ses études en mathématiques en 1973. Il est connu pour être l'un des entrepreneurs de la tech les plus célèbres à avoir abandonné ses études, à l'instar de Mark Zuckerberg, Travis Kalanick, Michael Dell, Daniel Ek et même Elon Musk. Il est considéré comme celui qui a popularisé l'idée que réussir dans le domaine de la technologie ne nécessite pas forcément de terminer ses études. Originaire de Seattle, il a commencé à coder dès l'âge de 13 ans avec son ami d'enfance Paul Allen, en créant un jeu de morpion. Par la suite, l'adolescent de la Lakeside School a fondé une société de services informatiques avec ses amis pour améliorer des systèmes et des applications écrites en langage assembleur.

En 2007, Bill Gates a prononcé un discours à Harvard.

En 1973, à l'âge de 18 ans, un étudiant brillant a commencé ses études en mathématiques à Harvard. Après seulement trois semestres, il a quitté l'université pour déménager à Albuquerque avec Paul Allen, où ils ont créé le langage Basic et le premier ordinateur de Microsoft, l'Altair 8800. Devenu milliardaire, Bill Gates a dirigé Microsoft en tant que PDG jusqu'en 2000, avant de se consacrer à ses activités philanthropiques. En 2007, il a reçu un diplôme honorifique en droit de l'université de Harvard.

George W. Bush a obtenu un MBA en 1975. On a dit que ses résultats et son niveau scolaire n'étaient pas suffisants pour être accepté à la Harvard Business School. Peut-être que son nom de famille a joué un rôle dans son admission à cette université prestigieuse. Il a suivi les pas de son père en allant d'abord à la Phillips Academy à Andover, dans le Massachusetts, puis à l'Université de Yale dans le Connecticut. Alors que son père a été pilote pendant la Seconde Guerre mondiale, Bush a servi en tant que pilote dans la Garde nationale aérienne du Texas avant d'obtenir son MBA à Harvard en 1975.

Il semblerait que George W. Bush était reconnu pour sa confiance en soi et sa capacité à apprendre rapidement. Ses camarades de classe se souviennent de son habitude de mâcher du tabac, de son style décontracté avec son blouson d'aviateur et de son charme tranquille. En cours, il préférait écouter plutôt que de participer et excellait dans les activités de groupe telles que le jeu de simulation d'entreprise sur le campus ou le basketball intramuros, où il était souvent choisi pour diriger. Selon sa mère, c'est là qu'il aurait appris à s'organiser. Il est le premier président américain titulaire d'un diplôme de Harvard en business, alors que John Fitzgerald Kennedy avait obtenu son diplôme en administration publique et relations internationales en 1940, et Obama en droit.

En 1991, Barack Obama a obtenu son diplôme de droit de l'université d'Harvard, suivant ainsi les traces de nombreux autres présidents américains. Avant cela, il avait étudié la science politique et les relations internationales à Columbia University. Après avoir travaillé comme organisateur communautaire dans le quartier de South Side à Chicago, il a intégré la célèbre Harvard Law School en 1988. À 27 ans, il est devenu le premier président afro-américain de la Harvard Law Review.

Barack Obama a étudié à la faculté de droit de Harvard. Image: Anonymous/AP/SIPA.

Un de ses professeurs, Laurence Tribe, a partagé sur le site de l'université qu'il avait remarqué chez lui une combinaison inhabituelle d'intelligence, de curiosité et de maturité lorsqu'il l'a choisi comme assistant de recherche, un poste rare pour les étudiants de première année. Martha Minow, l'ancienne doyenne de la faculté de droit de Harvard, se rappelle de sa présence naturelle : "Il possédait une sorte d'éloquence et de respect de la part de ses pairs qui était vraiment remarquable."

Matt Damon est un acteur célèbre qui a abandonné ses études à Harvard en 1993. Comme Mark Zuckerberg, il a quitté l'université pour décrocher un rôle dans le film "Géronimo". Cependant, son passage à Harvard a été important pour lui car il a découvert sa passion pour le cinéma et a fait ses débuts sur scène là-bas.

En 2000, Neil Rudenstine, le président de l'université d'Harvard, et Dr. Allen Counter, le directeur de la fondation universitaire, décernent le prix de l'Artiste de l'année à Matt Damon.

Pendant ses études en anglais, l'étudiant participe à de nombreuses productions étudiantes et manque plusieurs cours pour passer des auditions. C'est à Harvard qu'il commence à écrire le premier acte de ce qui deviendra le scénario de "Will Hunting", sorti en 1997. Ce projet, qui était à l'origine un hors-sujet d'un cours d'écriture de pièces de théâtre, deviendra finalement un succès grâce à la collaboration de Ben Affleck et remportera l'Oscar du meilleur scénario original.

Mark Zuckerberg est connu pour avoir abandonné ses études universitaires en 2003 pour se consacrer à son entreprise. Il a créé FaceSmash, un réseau social visant à élire les plus belles filles de l'université, avant de l'étendre à d'autres établissements et de le renommer Facebook. Pendant ses études, il a rencontré sa femme Priscilla Chan.

En 2017, le PDG de Facebook a été décerné d'un diplôme honorifique.

L'histoire de cette expérience à l'université a été portée à l'écran par David Fincher dans le film "The Social Network", mais le film ne couvre pas tous les détails. Malgré les problèmes causés par sa plateforme à l'université, notamment les accusations de vol d'idée de trois anciens élèves d'Harvard, Zuckerberg a été invité à recevoir un diplôme honorifique en 2017. C'était une ironie pour cet étudiant en informatique qui n'a jamais terminé ses études.

Après avoir joué dans « Star Wars : la menace fantôme », Natalie Portman a suivi les conseils de son grand-père et a décidé de poursuivre ses études à l'université malgré sa célébrité. Cette décision a été difficile pour elle car elle devait jongler entre son envie d'apprendre et le poids de sa renommée. En 2015, elle a partagé son expérience avec les étudiants de l'université de Harvard, expliquant qu'elle craignait que les gens pensent qu'elle avait été acceptée uniquement en raison de sa célébrité. Elle a finalement obtenu son diplôme en psychologie en 2003.

En 2015, l'actrice Natalie Portman a été diplômée de l'université de Harvard.

L'actrice, souffrant d'un fort sentiment d'être une imposture, parvient à terminer ses études malgré le fait qu'elle doive réduire considérablement ses apparitions à l'écran. Bien qu'elle ait envie de revenir à sa passion pour le cinéma, Natalie Portman devient l'assistante de recherche de l'universitaire Alan Dershowitz, le plus jeune professeur de droit de l'histoire de Harvard. Grâce à son intelligence, elle devient la première diplômée d'Harvard à remporter un Oscar de la meilleure actrice. De son côté, Jodie Foster est diplômée de Yale.

Apollonia Poilâne est la propriétaire de la célèbre boulangerie Poilâne, située au coeur de Saint-Germain-des-Prés. Son parcours universitaire a été marqué par une tragédie, alors qu'elle n'avait que 18 ans : la mort de ses deux parents dans un accident d'hélicoptère l'a placée à la tête de l'entreprise familiale beaucoup plus tôt que prévu. Malgré cela, elle a réussi à intégrer l'université de Cambridge où elle a géré Poilâne depuis sa chambre d'étudiante, avant de s'inscrire en 2007 à l'université d'Harvard pour y étudier l'économie.

En 2019, Apollonia Poilâne était présente dans la boulangerie familiale à Paris.

Avec une grande rigueur, Apollonia parvient à jongler entre ses responsabilités d'entrepreneure et son statut d'étudiante. Elle explique que le programme aux Etats-Unis est plus flexible qu'en Europe, avec la possibilité de suivre seulement quatre cours. Malgré les devoirs à rendre, elle dispose de temps libre. Cette décision s'avère payante pour la jeune femme, qui réussit à faire prospérer sa boulangerie au-delà de Paris tout en poursuivant ses études universitaires.

Les trois personnes mentionnées sont Laura Berny, Cécilia Delporte et Léa Colombo.

Découvrez nos offres Premium !

Vidéos en vedette

Est-ce que les jeunes rencontrent des difficultés avec le travail ?

Peut-on s'attendre à une baisse des prix des billets de train avec l'arrivée de la concurrence pour la SNCF ?

Est-ce que la maison individuelle a un avenir malgré la crise de l'immobilier et les enjeux climatiques ?

Pourquoi les tarifs des autoroutes ne cessent-ils d'augmenter et que peut-on attendre pour l'avenir ?

Articles les plus consultés

Analyse de la chute de l'empire américain selon Harvard

Les musiciens comme Springsteen, Adele, Rihanna et The Rolling Stones qui refusent de soutenir Trump

Alexandra Mathiolon choisit Serfim pour des projets respectueux de l'environnement

À ne pas manquer

Israël mène une attaque en Iran tout en cherchant à éviter une escalade

Schneider Electric envisage d'acquérir la société de logiciels Bentley Systems

Le succès de Norse Atlantic dans le secteur du low cost long-courrier

Histoire d'entreprise

La stratégie gagnante de SEB pour prospérer dans le secteur de l'électroménager

Les étudiants prestigieux de l'université Harvard

Analyse de la chute de l'empire américain par Harvard

Infos pratiques

P

L'Ensemble

Tous les droits sont protégés – Copyright Les Echos 2024

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments