dimanche, juin 23, 2024
Google search engine
AccueilArchitectureLes monstrueuses créations d'Huma Bhabha : une rétrospective au MO.CO. de Montpellier

Les monstrueuses créations d’Huma Bhabha : une rétrospective au MO.CO. de Montpellier

Les créations artistiques d'Huma Bhabha, une sculptrice d'origine pakistanaise résidant aux États-Unis, sont mises en valeur au MO.CO. de Montpellier. Avant cette exposition rétrospective majeure, Huma Bhabha a déjà exposé son travail dans plusieurs institutions prestigieuses telles que le Metropolitan Museum de New York. C'est l'occasion de découvrir une artiste qui donne vie à des créatures monstrueuses.

Par moi, Judith Benhamou

En entrant dans la plus grande salle du MO.CO. à Montpellier, le visiteur a l'impression de découvrir un lieu de culte mystérieux, ancien et captivant. Des sculptures statiques, à la fois primitives et grotesques, représentant des êtres mi-humains mi-animaux, révèlent la diversité de leur nature. Ces nouvelles créatures sont fabriquées à partir de matériaux hétéroclites. Elles sont souvent sombres, comme ce liège peint en noir qui semble avoir été rongé par le temps. Cette armée de sculptures est issue de l'imagination d'Huma Bhabha (née en 1962), une figure majeure de la discipline qui a marqué les esprits, notamment avec son exposition en 2018 sur le toit du Metropolitan Museum de New York.

L'artiste fait également partie des collections de grandes institutions telles que la Tate de Londres ou le Centre Pompidou. Il est important de souligner l'intelligence du musée MO.C.O. de Montpellier qui organise actuellement une exposition majeure avec environ soixante pièces, ce qui en fait la plus importante à ce jour (*). Son travail s'étend sur vingt ans. Huma Bahbha aime pratiquer son art dans la solitude de son studio, en manipulant et en expérimentant différents matériaux. Plutôt humble et éloignée du glamour, elle explique : "Je considère comme une chance de ne pas avoir connu le succès trop rapidement. Cela m'a permis d'être plus confiante dans mon travail".

Lorsqu'on découvre que cette femme américaine d'origine pakistanaise, qui réside depuis longtemps dans l'État de New York, est à la fois passionnée par les films d'horreur et l'histoire de l'art, on comprend à quel point elle est expressive. Ses sculptures, souvent placées sur un socle qui fait partie intégrante de l'œuvre, rappellent le travail de Brancusi. Elle considère les socles comme des paysages. Lors de son séjour à Paris, elle s'est immédiatement rendue à l'exposition Modigliani à l'Orangerie. Elle a été éblouie par les sculptures de Modigliani, qui ressemblent à des maquettes en trois dimensions de ses portraits peints. Elle a été particulièrement captivée par les couleurs de la palette de Modigliani.

Elle partage une anecdote à propos de sa relation avec Giacometti : "Pendant un certain temps, j'ai principalement utilisé des objets trouvés dans mon travail. Mais lorsque j'ai commencé à travailler avec de l'argile, j'ai beaucoup observé Giacometti et sa façon de donner une apparence distinctive aux choses." En ce qui concerne les films d'horreur, elle mentionne sa découverte des films de David Cronenberg il y a plus de vingt ans. "Je suis fascinée par l'idée de créer des créatures monstrueuses. Le monde en est rempli. Cela matérialise tout ce que je ressens. Mais il y a aussi une touche d'humour dans mon travail", conclut-elle en esquissant un sourire.

Malheureusement, le 29 novembre, Vincent Honoré, le commissaire de l'exposition, est décédé.

Exposition Huma Bhabha. Une mouche a fait une brève apparition avant de disparaître au MO.CO. à Montpellier.

Voici le lien vers le site web de Moco Art

Valable jusqu'au 28 janvier.

Par Judith Benhamou

Comment s'adapter dans un environnement complexe ?

Nos vidéos

De nombreux chauffeurs ukrainiens sont toujours bloqués à la frontière polonaise.

Un avion militaire américain qui pourrait révolutionner les méthodes de guerre.

Quelles sont les raisons pour lesquelles le Venezuela souhaite envahir le Guyana ?

Elon Musk dévoile sa dernière obsession, le "Cybertruck", qui pourrait avoir des conséquences négatives sur Tesla.

Les articles les plus lus

7 romans historiques pour voyager à travers différentes époques.

Le retour de Jason Bourne dans les romans policiers.

Pourquoi le genre du roman historique suscite à nouveau l'intérêt des lecteurs.

À la une

L'Union européenne échoue à se mettre d'accord sur la réglementation de l'intelligence artificielle.

La cote de confiance d'Emmanuel Macron est affectée par les questions de sécurité.

Renault mise sur le Duster pour devenir le leader du marché automobile turc.

Livres & Expositions

Nos choix de la semaine en matière de livres, disques et émissions de télévision.

Découvrez les nouvelles créations d'Huma Bhabha.

"Tes pas dans l'escalier" : une vision apocalyptique de Lisbonne.

Pratique

P

L'Ensemble

Tous les droits sont réservés par Les Echos jusqu'en 2023.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments