dimanche, juin 23, 2024
Google search engine
AccueilArchitectureLe métro parisien à l'écran : 7 films qui lui rendent hommage

Le métro parisien à l’écran : 7 films qui lui rendent hommage

Le métro parisien a toujours été un sujet d'attention, mais c'est dans le monde du cinéma qu'il se révèle le plus intimement depuis de nombreuses années. Qu'il soit habité par des personnes rêveuses ou des criminels, qu'il serve de refuge ou de cadre pour des cascades impressionnantes, le métro parisien inspire les réalisateurs. Voici un aperçu des films qui l'immortalisent.

Par Léa Colombo et Valérie de Senneville.

Les Français entretiennent une relation passionnée avec leur métro, au point qu'ils ont continuellement filmé tous les aspects de celui-ci depuis sa création. Voici 7 films qui racontent son histoire mythique, depuis le célèbre ticket jusqu'aux stations épiques en passant par ses entrées visuellement mémorables.

Dans ce film, le personnage principal n'est pas le complexe réseau de transport, mais plutôt le précieux sésame qu'il transporte. Yves Montand donne à Charles Vanel son bien le plus précieux à ce moment précis : un ticket de métro, tout en conduisant un camion rempli de nitroglycérine au cœur de l'Amérique centrale.

Le film "Zazie dans le métro" réalisé par Louis Malle en 1960 évoque l'histoire d'une jeune fille de neuf ans et demi, Zazie, qui visite Paris pour la première fois et qui ne rêve que d'une chose : pouvoir prendre le célèbre métro. Malheureusement, ses projets sont contrariés car le métro est fermé en raison d'une grève. Cela conduit à une série d'événements extravagants à travers toute la ville.

Dans le film de Louis Malle, le métro est représenté comme une entité inaccessible, filmé uniquement comme un lieu interdit. La jeune fille découvre d'abord les portes fermées du métro près de la gare de l'Est, puis celles encore plus impressionnantes du pavillon Guimard de la Bastille. Et lorsque Zazie peut enfin prendre le fameux métro, elle est profondément déçue : contrairement à ses rêves, celui-ci n'est pas souterrain, mais aérien.

"La Grosse Caisse" d'Alex Joffé (1965) est un film qui convient parfaitement aux nostalgiques du métro parisien des années 1960. Dans cette comédie ratée, Bourvil joue le rôle d'un poinçonneur à la station Quai de la Rappée le jour et d'un écrivain inconnu la nuit. Après avoir essuyé de nombreux refus de la part des maisons d'édition, il décide de proposer son manuscrit à un gangster, espérant que le succès du criminel, interprété par Paul Meurisse, puisse lui apporter la renommée en tant qu'auteur. Cependant, il y a une condition : le criminel doit réussir à dévaliser le convoi qui transporte l'argent de la société de transport.

Au milieu des histoires d'amour dans le métro d'autrefois, se déroule une véritable intrigue appelée "Kidnapping à la RATP". Pour ajouter à l'excitation, la musique de fond est composée par Serge Gainsbourg, le même artiste qui a créé "Le Poinçonneur des Lilas" que Bourvil ne peut s'empêcher de siffloter.

La scène dont je parle est considérée comme l'une des plus mémorables de la filmographie de l'acteur. En 1974, Belmondo, dans le rôle du commissaire Letellier, se déplace habilement sur le toit d'un train, sur le pont de Bir Hakeim, pour poursuivre un tueur en série. Cette séquence a d'ailleurs été si marquante qu'une allée piétonnière en dessous du pont porte aujourd'hui son nom.

Le film "Le Dernier métro" réalisé par François Truffaut en 1980, présente la période de l'Occupation en France à travers l'histoire d'un théâtre dirigé par Marion, pendant que son mari, qui est juif et le véritable metteur en scène, se cache dans la cave de l'établissement. Après la fin du spectacle, les Parisiens, qui sont soumis au couvre-feu, doivent rentrer chez eux en utilisant le dernier métro disponible, d'où le titre habilement choisi pour le film.

Dans le film "Subway" réalisé par Luc Besson en 1985, le métro parisien occupe une place centrale et devient presque un personnage à part entière. Le protagoniste, Fred (interprété par Christophe Lambert), explore les profondeurs du métro et découvre un monde souterrain animé par la culture punk et de nombreuses soirées explosives et dansantes.

Pour réaliser ce film policier se déroulant dans les souterrains, Luc Besson a dû faire preuve d'une grande ingéniosité et défier les règles de la RATP. En effet, pendant les 19 semaines de tournage nécessaires pour le film "Subway", l'équipe du film est supervisée par des agents du métro chargés de préserver l'image du réseau de transport. Afin d'éviter de devoir modifier certaines parties de son scénario, notamment des scènes jugées trop violentes par la compagnie, Luc Besson est contraint de tourner clandestinement.

Le film à succès "Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain" réalisé par Jean-Pierre Jeunet en 2001, repousse encore plus loin les limites de l'imagination en faisant du métro un lieu incontournable dans le monde du cinéma. Audrey Tautou incarne de manière merveilleuse le personnage d'Amélie, qui rencontre notamment dans le métro Abbesses (qui, en réalité, est la station fantôme de la Porte des Lilas, un lieu de tournage fréquent) un musicien aveugle à qui elle raconte des histoires sur la capitale, ainsi que Mathieu Kassowitz qui collectionne les photos de photomaton.

Les auteurs de cet article sont Léa Colombo et Valérie de Senneville

Comment s'adapter dans un environnement complexe ?

Nos vidéos

De nombreux conducteurs ukrainiens sont toujours bloqués à la frontière avec la Pologne

Un avion militaire américain qui pourrait révolutionner les tactiques de guerre

Pourquoi le Venezuela souhaite envahir le Guyana ?

Elon Musk présente "Cybertruck", sa dernière obsession… qui pourrait avoir un impact négatif sur Tesla

Les articles les plus consultés

Netflix, Prime vidéo, Arte : les 10 séries à ne pas manquer en décembre

Cinéma : portrait d'Anaïs Demoustier, une femme (presque) ordinaire

Cinéma : trois films à voir cette semaine

En première page

L'Alliance Renault-Nissan relance des projets communs

Les Français travaillent moins que leurs voisins européens

L'agence Moody's est pessimiste pour le secteur bancaire en 2024

Cinéma & séries

"Pax Massilia" : un polar captivant sur Netflix

Cinéma : trois films à voir et à revoir cette semaine

Cinéma : 7 films qui mettent en scène le métro parisien

Informations pratiques

P

L'Ensemble

Toute reproduction interdite – Les Echos 2023

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments