mardi, juillet 23, 2024
Google search engine
AccueilArchitectureLes secrets de fabrication de la veste huilée Beaufort de Barbour: Un...

Les secrets de fabrication de la veste huilée Beaufort de Barbour: Un classique plébiscité par les Windsor et les amateurs de vestes de pluie

Les techniques de production de la veste imperméable Beaufort de Barbour sont gardées secrètes. Cette veste emblématique est fabriquée depuis plus de quarante ans dans l'usine de South Fields en Angleterre et reste très populaire, notamment auprès de la famille royale britannique.

Par Astrid Faguer

Rééc

En 1894, à South Shields, une ville portuaire en Angleterre, John Barbour crée sa propre marque de vêtements. La marque est principalement connue pour ses vestes de pluie qui sont portées par tout le monde, y compris les membres de la famille royale tels que les Windsor et les Beckham. L'entreprise familiale, qui est maintenant gérée par la cinquième génération, continue de concevoir ses modèles en Angleterre. Par exemple, la veste de chasse Beaufort, qui a été imaginée il y a quarante ans par Dame Margaret, membre de la quatrième génération de la famille, est toujours fabriquée dans l'usine de South Shields.

Dans l'usine de Barbour située à South Fields, on peut observer les vestes Beaufort qui attendent d'être finalisées.

« La visite de cette usine vaut vraiment le déplacement. L'atmosphère y est exceptionnelle. On rencontre des artisans originaires du nord-est de l'Angleterre, qui sont des experts dans leur domaine et qui ont une véritable passion pour la marque. Environ 200 employés travaillent ici, avec une majorité de femmes, qui écoutent de la musique rock anglaise à fond », raconte Antoine Tinel, directeur général adjoint de The Lifestyle Company, une entreprise qui distribue la marque Barbour sur le marché français.

Découvrez également :

La création de Gauthier Borsarello : le barbour

En ce qui concerne la fabrication, la Beaufort nécessite 36 étapes différentes et prend quatre-vingt-dix minutes de travail. Il y a trois moments clés : la découpe manuelle du coton waxé provenant de Dundee en Écosse, l'ajout des différentes pièces (le col en velours milleraies, la doublure intérieure en coton tartan, les poches plaquées) et l'assemblage de tous les petits détails (pressions, rivets, fermetures éclairs et gibecière à l'arrière de la veste).

Astrid Faguer est le nom

Comment s'adapter dans un environnement complexe ?

Nos vidéos

Un avion militaire américain qui pourrait révolutionner les méthodes de guerre

Quelles sont les raisons pour lesquelles le Venezuela souhaite envahir le Guyana ?

Elon Musk présente sa dernière obsession, le "Cybertruck", qui pourrait potentiellement nuire à Tesla

Après 17 jours, les 41 ouvriers coincés dans un tunnel en Inde ont finalement été libérés

Les articles les plus lus

Découvrez le diamant ovale du Lesotho, une pierre précieuse

L'art et la matière des montres

Comment le sommeil peut-il influencer la beauté ?

À la une

L'exécutif est plus que jamais sous pression face à la menace terroriste

L'armée israélienne mène une attaque au sud de la bande de Gaza

Les propositions du ministère des Finances pour stimuler le crédit immobilier

Mode & Beauté

Découvrez les secrets de fabrication de la veste huilée Beaufort de Barbour

L'art et la matière des montres

Comment le sommeil peut-il influencer la beauté ?

Pratique

P

La Collectivité

Toutes les autorisations sont réservées – Les Echos 2023

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments