mardi, juillet 23, 2024
Google search engine
AccueilArchitectureSmith-Haut-Lafitte : Un modèle d'éco-responsabilité dans l'industrie vinicole

Smith-Haut-Lafitte : Un modèle d’éco-responsabilité dans l’industrie vinicole

Vins : Le domaine Smith-Haut-Lafitte, précurseur dans l'utilisation de chais écologiques

Le chai "furtif", qui a été construit en 2011 pour abriter le second vin du château, est un exemple de sobriété, tout comme l'organisation circulaire de l'ensemble du domaine. En septembre, il a été visité par le roi Charles, un fervent défenseur de l'agriculture durable.

Par moi-même, Léa Delpont

Il est probable qu'aujourd'hui, nous faisons mieux en ce qui concerne la performance environnementale. Cependant, le chai "furtif" de Smith-Haut-Lafitte, qui a été construit pour le second vin de Florence et Daniel Cathiard, était considéré en 2011 comme un geste écologique important de la part d'une famille qui a toujours prôné la naturalité et l'économie circulaire. Quinze ans après avoir créé des cosmétiques à base d'extraits de vigne Caudalie, ce grand cru classé de Pessac-Léognan, entouré d'une ceinture verte de 80 hectares de bois et possédant 50 hectares de pépinières de vignes mères et de porte-greffes sur l'île de La Lande, avait déjà évalué son empreinte carbone en 2009, bien avant que cela ne devienne à la mode.

Par la suite, cette propriété à Martillac a décidé de construire "La Ferme", à seulement quelques centaines de mètres de la tour à chemin de ronde du château Renaissance avec son architecture fascinante à colombages. Les vastes hangars en bois, inspirés des séchoirs à tabac, abritent de nombreux tracteurs qui peuvent traiter les 80 hectares de terres agricoles biologiques en une journée. Ils le font sans pulvériser de manière excessive grâce à leurs tunnels de confinement.

Encourager la logique

Un an plus tard, l'équipe de Carthiard s'est attaquée au développement d'un chai furtif à énergie positive, qui avait pour objectif d'avoir le moins d'impact possible, selon le directeur technique Fabien Teitgen. Ce chai était également conçu pour passer inaperçu visuellement, étant dissimulé dans une ancienne carrière recouverte d'une dense forêt. Teitgen se rappelle qu'à l'époque, il n'y avait pas vraiment de professionnels spécialisés dans la construction durable, ce qui les a amenés à travailler de manière artisanale avec des entreprises locales, en privilégiant la logique et les circuits courts.

Le bâtiment est partiellement enterré et construit avec des parpaings, un matériau ancien. Cette disposition lui permet de rester frais naturellement, d'autant plus que l'isolation est bien faite, notamment grâce à une toiture végétalisée. À l'intérieur du chai à barriques, d'imposantes poutres sont espacées de deux mètres pour soutenir une végétation suspendue, où des arbustes se sont installés.

Le bâtiment utilise des puits canadiens et le freecooling (ventilation nocturne basée sur la température et l'humidité) contrôlé par ordinateur pour réduire sa consommation d'énergie. Les eaux de pluie collectées sur les toits de la Ferme, équipés de panneaux photovoltaïques, sont récupérées et stockées pour être utilisées dans les traitements de la vigne et le nettoyage du sol, évitant ainsi de puiser dans l'eau du robinet. Rien n'est gaspillé à Smith-Haut-Lafitte : les cuves utilisées sont recyclées à partir de l'ancien chai du grand vin, les sarments et les marcs de raisin sont broyés pour créer du compost maison, et les autres déchets de bois sont utilisés comme combustible pour la chaudière.

En plus de tout cela, un système de tuyaux est utilisé pour capturer le dioxyde de carbone produit par la fermentation et le transformer en bicarbonate de sodium. Ce CO2 n'est pas pris en compte dans le bilan carbone car il provient du dioxyde de carbone capté par la vigne. Cependant, pour eux, c'est considéré comme un puits de carbone qui réduit leurs émissions. Ce qui était autrefois un prototype est désormais un service offert aux vignerons par Veolia, qui utilise des conteneurs mobiles. Le Chai Furtif ne vise pas à mettre en avant leur ego ou leur puissance, mais plutôt à contribuer à l'équilibre du "paradis" que les Cathiard s'efforcent de construire.

L'auteur du texte est Léa

Quels sont les facteurs clés pour s'adapter dans un environnement complexe ?

Nos Vidéos

Un avion de guerre américain qui pourrait révolutionner les tactiques militaires

Pourquoi le Venezuela a l'intention d'envahir le Guyana ?

Elon Musk dévoile sa dernière obsession, le "Cybertruck", qui pourrait avoir un impact négatif sur Tesla.

Les 41 ouvriers qui étaient coincés dans un tunnel en Inde depuis 17 jours ont finalement été libérés.

Les articles les plus lus

Découvrez la cuvée "Ruinart année zéro"

Nous avons testé le restaurant "Guefen" et l'heure du thé de Cédric Grolet à Paris

Restaurant : l'impressionnante chasse gastronomique de Banctel

À la Une

7 vendeurs sur 10 dans le secteur immobilier acceptent de baisser les prix

Paris : classement des baisses de prix immobiliers par arrondissement

Jean-Luc Mélenchon met fin à la Nupes

Gastronomie & Vins

Découvrez le vin Haut-Bergey, un soliste de la biodynamie certifiée à Pessac

Découvrez le vin Smith-Haut-Lafitte, pionnier des chais écologiques

Découvrez La Tour Carnet, un grand cru classé pour 2050

Pratique

Off

L'équipe

Toute reproduction interdite – Les Echos 2023

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments