mardi, juillet 23, 2024
Google search engine
AccueilArchitectureDumb Money : quand Craig Gillespie se perd dans la farce économique...

Dumb Money : quand Craig Gillespie se perd dans la farce économique déjà vue au cinéma américain

Craig Gillespie, le cinéaste derrière les films "Moi, Tonya" et "Cruella", explore un scandale boursier des années 2010. Malheureusement, bien que l'histoire soit intéressante, son film ne fait que suivre une formule déjà trop utilisée dans le cinéma américain.

Écrit par Adrien Gombeaud

Dans les années 2010, suite à la crise des subprimes, une nouvelle tendance cinématographique est apparue : la farce économique. Auparavant, les acteurs de la finance étaient dépeints comme des requins dans le film "Wall Street" (1987) d'Oliver Stone, voire comme des psychopathes dans "American Psycho" (2000) de Mary Harron. Cependant, "Le Loup de Wall Street" de Martin Scorsese en 2013 et "The Big Short" d'Adam McKay deux ans plus tard ont changé la donne. Désormais, Hollywood représente principalement les traders comme une bande de personnages pathétiques et ridicules.

Article supplémentaire:

Les représentations exagérées des traders à Hollywood dépriment l'industrie financière de Wall Street.

Quand Hollywood s'inspire de Wall

Inscrivez-vous sans frais

Accédez aux articles uniquement disponibles pour les membres inscrits

Une compilation de bulletins d'information gratuits

La protection de vos articles sur le site et l'application

Nos vidéos

Les 41 travailleurs qui étaient coincés dans un tunnel en Inde depuis 17 jours ont finalement été libérés.

Conseils de Laurent Fabius, l'un des principaux acteurs de l'accord de Paris, sur la manière de réussir sa COP.

Les premiers otages franco-israéliens ont été libérés lors du conflit entre Israël et le Hamas.

Quelles sont les raisons pour lesquelles l'Inde est régulièrement confrontée à une forte pollution atmosphérique ?

Les articles les plus lus.

Les aspects négatifs des réseaux sociaux.

La victoire d'Aboville et son plaidoyer contre les réseaux sociaux.

Les trois films à voir et à revoir cette semaine.

En tête d'affiche.

L'Union européenne devra investir 584 milliards d'euros dans ses réseaux électriques pour réussir sa transition énergétique.

Michelin réduit considérablement ses activités en Allemagne.

Chronologie des événements dans le conflit entre Israël et le Hamas le 28 novembre.

Cinéma et séries.

Le film "Le Temps d'aimer" et sa vision de l'amour.

"Perfect Days" et la sagesse des toilettes.

"Dumb Money" et la farce économique de Craig Gillespie.

Pratique.

P

L'Ensemble

Ce contenu est protégé par les droits d'auteur appartenant aux Echos en 2023.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments