mardi, juillet 23, 2024
Google search engine
AccueilArchitectureRachi, le rabbin pionnier de la langue française

Rachi, le rabbin pionnier de la langue française

Dans cette période agitée, saluons le rabbin Rachi, qui fut l'un des premiers érudits à utiliser notre langue au XIe siècle, alors que les intellectuels chrétiens de l'époque préféraient le latin.

Par Marc Lambron

Suite à l'invitation du grand rabbin de France, Haïm Korsia, j'ai eu l'opportunité de prendre la parole devant les jeunes élèves du Séminaire israélite de France, également connu sous le nom d'Ecole centrale rabbinique. Cette école est située non loin de la Sorbonne et de l'Ecole normale supérieure, formant ainsi un regroupement important d'établissements scolaires sur une même colline. Le Séminaire israélite de France, fondé en 1829 par le roi Charles X et son ministre Polignac, a d'abord été établi à Metz avant d'être transféré à Paris en 1859 par décret impérial signé par l'impératrice Eugénie. Bien que l'on ne sache pas si le rabbin Jacob y a étudié, de nombreux ministres éminents du culte israélite y ont été formés, parfois avec l'aide de professeurs aussi renommés qu'Emmanuel Levinas.

En plus du rabbin Korsia, il y avait également Elie Korchia, un avocat qui est également président du Consistoire central israélite de France, ainsi que Carole Grandjean, la ministre de l'Enseignement et de la Formation professionnelle. Étant un non-juif, je n'avais pas beaucoup de raisons de m'adresser à ces jeunes étudiants dont les âges vont de 19 à 25 ans, d'autant plus qu'ils vont rapidement gagner en autorité et en sagesse. Cependant, ils ont eu la gentillesse de me prêter attention, pendant que le rabbin Korsia me donnait une kippa brodée de rameaux académiques.

Dans cette période troublée, il était important pour moi de souligner l'importance des mots et de la langue. La récente célébration de l'ouverture de la Cité internationale de la langue française au château de Villers-Cotterêts, a rappelé l'ordonnance signée en 1539 par le roi François Ier. Cette ordonnance avait pour objectif de remplacer le latin par le français dans les actes officiels du royaume, marquant ainsi un moment clé dans l'unification linguistique nationale.

Également à lire:

Un aperçu du judaïsme à travers les yeux de Lanzmann.

Cependant, il est-il bien connu que le grand monarque de la Renaissance a été précédé, des siècles auparavant, par un rabbin légendaire ? Nous faisons référence ici à Rachi, également connu sous le nom de rabbi Salomon, fils d'Isaac le Français, né à Troyes en 1040 et décédé dans la même ville en 1105. En tant que savant commentateur de la Bible hébraïque et du Talmud de Babylone, et également vigneron établi, Rachi fut l'un des premiers érudits à utiliser notre langue alors que les lettrés chrétiens de l'époque se limitaient au latin.

En tant que locuteur du français tel qu'il était parlé autrefois en Champagne, il transcrivait phonétiquement les mots en caractères hébraïques, ce qui constitue une source unique sur la prononciation et les intonations de notre ancienne langue. Ceux d'entre nous qui valorisent leurs racines identitaires devraient se rappeler de l'importance de ce rabbin qui, bien avant Ronsard et Chateaubriand, appréciait la richesse de la langue et le plaisir des vins de France. Levons donc notre verre en l'honneur du Rachi plein de vie, contemporain des Capétiens et maître spirituel de notre langue nationale.

Marc Lambron est

Quelles sont les clés pour s'adapter à un environnement complexe ?

Nos vidéos

Les proches des prisonniers palestiniens libérés retrouvent enfin leurs êtres chers

La guerre entre Israël et le Hamas : les premières images des 24 otages libérés

Les trois moments marquants des COP sur le climat

Pourquoi la Finlande décide de fermer ses frontières avec la Russie

Les articles les plus lus

L'énergie photovoltaïque spatiale : une source d'énergie qui nous vient du ciel

L'embourgeoisement du monde

Notre hommage au rabbin Rachi

À la Une

L'unité de la majorité présidentielle mise à l'épreuve par l'immigration

Le plan anti-tabac : l'interdiction de fumer va être étendue à de nouveaux lieux publics

Guerre entre Israël et le Hamas : les événements du 27 novembre en détail

Chroniques

Notre hommage au rabbin Rachi

Les célébrités croquées par Philippe Besson : "Frenchie Shore", Eric Cantona, Neymar…

L'embourgeoisement du monde

Pratique

Services

Le Collectif

Tous les droits sont réservés par Les Echos jusqu'en 2023.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments